Je me lève à 6h45, et quitte le camp à 8h15. La température est de 24°C. Je salue chaleureusement mon gardien de nuit qui vient de terminer sa journée de travail.

IMGA0036v2

Je m'arrête dans un magasin de biscuits marocains tenu par une jeune femme. Elle me fait goûter chaque produit et me conseille dans mon choix. Je sors de Safi via son port de pêche. Je roule sur plusieurs kilomètres dans une rue bordée de comptoirs et d'usines de transformation de poissons dans lesquelles rentrent et sortent des camions frigorifiques. Puis je traverse un complexe industriel où l'on fabrique entre autre du ciment.

Je retrouve enfin la campagne et aussi le bord de mer. La région est pauvre, le sol est très aride et couvert de pierres. Les champs sont clôturés par des murs en pierres sèches. Je traverse des villages agricoles dans lesquels s'emmêlent tracteurs, ânes, chevaux et charrettes. Il n'y a pas l'eau courante dans les campagnes aussi ce sont les enfants qui ravitaillent les fermes en eau avec des ânes chargés de lourds bidons en plastique. Les enfants courent après moi à mon passage. Certains s'agrippent au porte-bagages. Je dois parfois me fâcher pour qu'ils lâchent prise.

IMGA0045v2

IMGA0046v2

Je déjeune dans un restaurant de village. Il m’est servi la tajine du pauvre : légumes (essentiellement oignons) avec des morceaux infimes de viande provenant des parties les moins nobles.

IMGA0055v2

A l'approche d'Essaouira, le vent se renforce. Il vient du Nord. Il me glace le dos car je transpire. Je ne m'en plains pas, car c’est un vent arrière. J'assisterai au deuxième crash sur la route. J'approche de l'Atlas, car je dois maintenant grimper des pentes de 6 à 8% heureusement sur des portions courtes (deux à trois kilomètres). Roll 2 bât son record de vitesse dans une descente à 74,61 kilomètres par heures.

 

IMGA0038

IMGA0040

IMGA0039

J'arrive à Essaouira à seize heures avec beaucoup de vent. A l'entrée de la ville, des jeunes, sur des ronds-points, m'interpellent avec un trousseau de clés à la main. Ils proposent leur chambre pour la nuit moyennant la somme de 50 dirhams (5 €). Sans emploi, la location "au noir" de leur demeure constitue une source non négligeable de revenus.

Je m'installe dans l'unique camping de la ville. Il est tout à fait correct, et l'accueil est comme toujours très chaleureux. J’ai quelques difficultés à installer ma tente, tellement le vent souffle.

Distance parcourue : 130,89 Km
Temps sur le vélo : 6h39  
Moyenne horaire : 19,67 Km