Je me lève à neuf heures. Je n'ai pas très bien dormi. J'ai été réveillé par un combat de chats vers une heure du matin. J'en ai compté quatorze dans le camping.

Le camping n’est pas “top”. J’ai pu cependant prendre hier soir une douche chaude en utilisant les sanitaires d’un bungalow dont le gardien a bien voulu me remettre les clés.

Après un bon déjeuner, je fais ma lessive puis je visite El Jadida. C'est une station balnéaire à deux visages : le bord de mer très moderne avec des hôtels de luxe et la vielle ville avec ses quartiers populaires et son souk.

IMGA0017

IMGA0018

IMGA0019

J'ai visité la cité portugaise, une cité fortifiée construite par les Portugais à partir de 1513. Comptoir commercial important sur l'Atlantique, la cité a été abandonnée par les Portugais en 1769 lors de la prise de la ville par un sultan alaouite. Sous le protectorat français, le général Lyautey comparait la ville d’ El Jadida à Deauville. La cité portugaise est classée au Patrimoine Mondial par l'UNESCO.

IMGA0007

Je visite la cité portugaise, une cité fortifiée construite par les Portugais à partir de 1513. Comptoir commercial important sur l'Atlantique, la cité a été abandonnée par les Portugais en 1769 lors de la prise de la ville par un sultan alaouite. Sous le protectorat français, le général Lyautey comparait la ville El Jadida à Deauville. La cité portugaise est classée au patrimoine mondial par l'UNESCO.
De même, j'ai visité le port de pêche, et discuté avec les marins pêcheurs. Ils étaient près à m'embarquer pour leur prochaine sortie en mer.

IMGA0014

J'ai rencontré un couple de parisiens arrivé à Casablanca, pour une visite de trois jours de la région à l'occasion des soixante ans de Madame. Monsieur est d'origine irlandaise. Nous passons un bon moment à la terrasse d’un café à discuter des problèmes économique de l'Irlande, de l'Espagne et de l'économie en général mais aussi de la culture arabe.

Le soir je déambule dans les rues du souk. La vie est intense. le marché grouille de monde. Toutes les boutiques sont ouvertes. Les marchands ambulants éclairent leurs étals à l’aide de lanternes. Il y a une ambiance fascinante que je ne sais pas décrire. Nous sommes loin des villages espagnols totalement déserts.

Je dîne à la terrasse d’un restaurant hors du quartier touristique : tajine aux poulets et aux légumes

J'ai maintenant réalisé 2812 kilomètre depuis le départ. Il me reste 450 kilomètres que je compte parcourir en quatre étapes. Je serai à Agadir dimanche dans l'après midi.